Les hémorroïdes sont une affection dont souffrent plusieurs personnes, parfois sans le savoir. En effet, si l’hémorroïde externe est plus facilement identifiable en raison des douleurs et du gonflement visible en dessous de l’anus, ce n’est pas toujours le cas quand il s’agit des hémorroïdes internes. Mais de quoi s’agit-il exactement et comment les soigner de manière naturelle? Nous vous apportons des éléments de réponses.

Qu’est-ce que l’hémorroïde interne?

L’hémorroïde interne est le type de l’affection qui est le moins connu et dont on peut souffrir pendant un bon bout de temps de temps sans s’en rendre compte. Contrairement à l’hémorroïde externe qui est une inflammation des veines qui sont situées aux alentours de l’anus, l’hémorroïde interne est une dilatation anormale des veines qui se produit cette fois à l’intérieur de l’anus. Toutefois, la maladie hémorroïdaire interne peut évoluer de stade en stade pour finir par être visible.

La crise d’hémorroïde interne est banale au début, mais elle peut rapidement évoluer vers quelque chose de plus difficile à soigner. Au départ, les hémorroïdes se situant à l’intérieur de l’anus, elles ne provoquent aucune douleur. Passé ce degré, on arrive à un second stade où les hémorroïdes commencent à être visibles, mais uniquement au moment où on se rend aux toilettes. Une fois la défécation achevée, elles se remettent en place toutes seules. Les douleurs commencent dans la plupart des cas à être nettement perceptibles quand on arrive au troisième stade de la crise, où les hémorroïdes doivent alors être replacées avec le doigt ou au stade final quand elles ne peuvent plus être replacées et s’apparentent à des hémorroïdes externes.

Comment soigner naturellement les hémorroïdes internes?

Les hémorroïdes internes peuvent être soignées en faisant recours à la médecine, mais il est aussi possible de s’en débarrasser de manière naturelle. Il existe pour se faire des plantes à l’instar de la molène, du thé de millefeuille ou encore de la teinture de calendula. Il s’agit de trois plantes qui peuvent être utilisées en application locale et qui sont réputées pour leurs effets bénéfiques contre les hémorroïdes.

Dans le traitement naturel de l’hémorroïde, il est aussi conseillé de ne pas se retenir quand le besoin d’aller aux toilettes se fait sentir et à contrario de ne pas se forcer quand on n’en a pas envie. À la fin de l’évacuation des selles le lavage à l’eau ou l’usage des lingettes pour bébé est à préférer à l’utilisation du papier toilette qui est généralement sec et qui peut d’avantage irriter les vaisseaux sanguins. Faire quelques abdominaux est aussi conseillé, vous mettant à l’abri de la constipation qui va aggraver la situation. Dans le même ordre d’idée, il faut consommer beaucoup d’aliments riches en fibres et boire 1,5 à 2 litres d’eau par jour.

Les hémorroïdes internes sont peu connues et passent souvent inaperçues jusqu’au second stade. Une fois le diagnostic posé, il est possible d’y remédier de manière naturelle et de réduire ainsi les chances de récidive.

pour plus d’infos, rendez-vous sur ce site http://www.hemoroidetraitement.com/soigner-hemorroides-internes/.

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.